Un collectionneur de taxis anglais

jeudi 1er mai 2008
par  Sébastien Canevet
popularité : 2%

Cet après midi, nous allés rencontrer un collectionneur de taxis anglais, et autres bizarres engins à quatres roues (ou plus)

Dans un petit village quelque part au centre de la France, dès l’entrée, une cabine téléphonique anglaise nous accueille. Nous garons la Daimler devant et allons sonner chez ledit collectionneur.

Après un thé bienvenu dans ce froid après midi d’avril, nous commençons à faire le tour des diverses montures que cet sympathique nous présente.

Sa monture quotidienne a l’avantage de ne pas rouiller, étant en plastique :-)

Mais nous sommes surtout venus essayer çà :

Nous commençons par visiter la campagne, conduit par le propriétaire des lieux.

Très vite cependant, il laisse le volant à la future propriétaire d’un véhicule similaire.

La position de conduite est vite trouvée...

Après quelques conseils d’usage

Et au bout de quelques minutes, c’est comme si elle l’avait toujours conduit.

Seul à l’arrière, je suis comme un coq en pâte, j’étends mes longues jambes sans rencontrer aucun obstacle.(je fais 1 mètre 90)

Rançon de cette place exceptionnelle à l’arrière, le coffre est exigü, d’autant plus qu’il contient, outre la roue de secours, la rampe d’accès pour les fauteuils roulants...

De retour au bercail, le maître des lieux nous présente le reste de son parc automobile

Dont un rare cab landaulette :-)

Heu, non, ça n’est pas exactement un landaulette ça ! Plutôt un pick up ;-)

Le stock de pièces est impressionnant. Ca tombe bien, c’est à quelques dizaines de minutes de chez nous !

Il y a encore deux bus double decker, plus quelques engins pas courant dans les granges. L’amateur de curiosités ne sait où donner de la tête. Nous prenons cependant congé de notre hôte, qui a été si aimable de nous faire essayer son cab... nous le quittons à regret !

Une petite photo de famille avant de partir :


Commentaires

Brèves

22 juin 2013 - Fermeture provisoire des forums

Les forums ayant connu une recrudescence de spam publicitaires (Grrrr), je les ai (...)