Les pipes Aimé Besson

En plus de Dalloz et Lamberthod, un autre atelier a produit des pipes sculptées machine : celui d’Aimé Besson.

Sa production est restée présente dans les mémoires, grâce à son fils Georges Besson, qui représentant et dépositaire parisien des pipes paternelles à ses débuts, est devenu ensuite un critique d’art reconnu.


Articles publiés dans cette rubrique

mercredi 24 mai 2000
par  Sébastien Canévet

Les pipes Aimé Besson

Un autre atelier a produit des pipes sculptées machine : celui d’Aimé Besson Aimé (Joseph-Aimé) Besson créé son entreprise à Saint-Claude en 1878. L’un de ses deux fils, Georges, émigre à Paris en 1904, où il devient revendeur et représentant de l’entreprise de son père. Bientôt, il compte les meilleurs (...)

Brèves

22 juin 2013 - Fermeture provisoire des forums

Les forums ayant connu une recrudescence de spam publicitaires (Grrrr), je les ai (...)